OPINION
30 mars 2020

43036.jpg

Le monde dans lequel nous vivons est plus connecté que jamais. Nous en avons eu la triste démonstration dans les dernières semaines. L’information est partout, contrôle tout, et acquiert une valeur parfois inestimable, si grande que certaines personnes sont prêtes à débourser, à fort prix, pour se la procurer. De cela aussi, nous en avons eu la preuve ces derniers temps. Dans ce contexte des mille et une sources, qui ne sont pas toutes des plus fiables, où l’on est constamment bombardé d’avis, de faits, d’opinions et d’événements, mélangés en un joyeux méli-mélo, le rôle et l’importance du journalisme devraient être reconnus plus haut et fort que jamais. Le but d’un journal est multiple : décrire, informer, divertir, promouvoir, etc., chacun de ses aspects permettant de rapprocher le lecteur le plus possible de la vérité, de son droit fondamental à l’information. La presse a en effet évolué avec les années et les libérations pour être un outil du peuple, pour exister à son avantage, être à son service.

C’est aussi l’objectif que nous nous sommes donné en relançant le journal étudiant : celui d’être un outil pour la population étudiante. D’abord en fournissant de l’information juste et documentée sur une multitude de sujets, car être informé est le point de départ pour pouvoir fonder sa propre opinion et pour pouvoir se positionner sur les enjeux qui secouent notre société. Il découle de cette capacité à prendre position une aptitude à agir, à intervenir, car nous ne pouvons espérer réussir à influencer le monde sans le connaître préalablement. Ainsi surgit l’importance d’une information la plus proche de la réalité possible, la plus fiable et fidèle, car c’est avec cette qualité que nous pouvons avoir la vue la plus claire, précise et réaliste de ce qui se trouve autour de nous.

Un journal étudiant est aussi une façon de faire bouger les choses et un outil pour qui veut se faire entendre. Dans l’optique où chacun et chacune a droit à l’expression, nous voulons que notre plateforme soit un moyen pour les étudiant.e.s de s’exprimer sur des sujets qu’ils jugent pertinents, de partager ce dont ils sont fiers, un moyen de dénoncer des situations ignorées, ou encore de traiter un sujet sous un angle nouveau pour, qui sait, peut-être relancer un débat! Le journal permet à tous d’avoir accès, non seulement à un large bassin de lecteur, mais aussi à la crédibilité d’être publié par un quotidien, validé par une équipe de rédaction. C’est une façon de se faire entendre dans le brouhaha effréné des communications, individuellement, mais aussi collectivement, car le journal étudiant permet de faire entendre la voix de notre génération, ce qui nous anime et ce qui nous importe. Il nous représente face au monde.  

Voilà la mission que nous voulons remplir, ce qui nous anime à reprendre le flambeau de L’Éclo, dans une période où nous avons tous besoin de clarté pour faire la lumière sur les situations les plus inaccessibles de complexité mais aussi besoin de divertissement, il faut le dire, pour égayer la monotone grisaille de l’isolement. 

Bonne lecture!

Le journalisme moderne existe-t-il?

Judith Rompré

Références

Illustration