NOUVELLE

23 juillet

La chute du héros… 

Ou (Dis papa, comment que ça se fait que le cowboy a tiré 20 coups de suite avec son 6 coups?)

André Bourcier

219995438_333621678425507_6524490100405193799_n.jpg
97517869-old-grunge-newspaper-paper-texture-background-blurred-vintage-newspaper-backgroun

Déjà la journée tirait à sa fin. Le soleil, descendant lentement à l’horizon, laissait sa place à la Lune. La vallée était déserte. Un vent tiède au souffle régulier faisait ondoyer l’herbe longue et verte. La vie diurne se laissait gagner par le sommeil que déjà, la vie nocturne s’éveillait.

Au loin, on pouvait entendre les bruits d’une bataille. Armures d’hommes, hennissements de chevaux où perçaient la peur, hurlement d’hommes où perçaient la mort. Comme la nature peut paraître sage en comparaison de la folie des hommes.

Au sommet d’une colline apparut une silhouette. Le port altier du cavalier ne pouvait être que le fruit de sa noblesse de cœur et de la puissance de son esprit. Le galop de son cheval faisait résonner le sol de la vallée silencieuse. Sa course le menait directement vers l’unique arbre de la plaine.

Arrivé à la hauteur du chêne, il se laissa gracieusement glisser du cheval. Lorsque ses pieds touchèrent le sol, il se redressa et se carra devant l’arbre. Sa stature était imposante. Lentement, avec des gestes assurés, il déplaça sa lourde épée, défit sa ceinture et se mit à pisser au pied du géant des bois.

Ayant assumé ses besoins d’hommes, le preux chevalier remonta en selle et tel un dieu, retourna vers la colline d’où il était venu.

ANDRÉ BOURCIER

Illustration

Le cavalier, Pierre Sgamma, 2019

Mise en page par Léa Drolet