ARTICLE

11 novembre 2020

PRÊT POUR 2022: UNE PRÉSENTATION DES PARTIS POLITIQUES AU QUÉBEC

Marianne Saillant-Sylvain

A-multiculturalism-768x637.jpg

Nerveux ou nerveuse pour les prochaines élections provinciales ? Vous ne suivez pas beaucoup la politique et vous ne savez pas où commencer ? Soyez sans crainte, le journal L’Éclo a dressé un portrait des principaux partis politiques et de leurs ambitions présentées aux dernières élections spécialement pour vous.

 

Coalition Avenir Québec (gouvernement actuel)

 

Environnement

Bien que l’environnement ne figure pas parmi les principales valeurs du parti, les idées visant à faire du Québec une province plus écologique sont nombreuses. On note parmi elles la modernisation des centres de tri, la protection de milieux humides, etc.  Cependant, suivant les manifestations contre les changements climatiques, la CAQ a été critiquée pour un manque de leadership dans le secteur environnemental.

 

Souveraineté

En ce qui concerne la question de l’indépendance du Québec, la CAQ représente une position intermédiaire, puisqu’elle ne se présente ni comme souverainiste, ni comme fédéraliste, mais plutôt comme un parti nationaliste.

 

Immigration

L’approche caquiste sur l’immigration consiste en un encadrement plus serré des nouveaux arrivants, notamment avec sa proposition d’un test visant à évaluer la qualité du français, la connaissance des valeurs québécoises, etc. Dans sa première année au pouvoir, la CAQ a fait baisser l’immigration dans la province d’approximativement 20%. Effectivement, le gouvernement Legault a pour objectif d’accroître la population en encourageant les naissances au lieu de faire appel à l’immigration. En ce qui concerne la diversité au Québec, il est important de noter que la CAQ prône l’interdiction de signes religieux au personnel occupant une position d’autorité, comme les enseignants.

 

Économie et finances publiques

Afin de stimuler l’économie, le gouvernement Legault a pour objectif de mettre en place des zones d’innovation dans le cadre du Projet Saint-Laurent et d’encourager les entrepreneurs d’ici en allégeant la bureaucratie exigée dans ce domaine. Le parti désire également stimuler les investissements privés et favoriser l’exportation de l’énergie québécoise.

 

Parti libéral du Québec

 

Environnement

Selon le Parti libéral, l’environnement et l’économie ne devraient pas être perçus comme inconciliables. Afin de réduire les émissions de GES d’ici 2030, il dispose d’une liste de mesures à prendre. On note parmi celles-ci un investissement de 15M$ dans l’innovation technologique favorisant un virage vert ainsi qu’un investissement de 92M$ dans le transport électrique, ce qui diminuerait l’usage des combustibles fossiles. Le PLQ est toujours fier d’avoir reçu le Climate Change Leadership Award il y a maintenant 10 ans.

 

Souveraineté

Ce n’est pas le PLQ qui mènera le Québec à l’indépendance: ce parti a plutôt l’intention de renforcer les liens entre le Québec et le reste des provinces canadiennes au lieu de les rompre et se présente donc comme étant fédéraliste.

 

Justice sociale

Selon son Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale (2017-2023), le PLQ désire sortir plus de 100 000 Québécois et Québécoises de la pauvreté et augmenter le revenu des familles dans le besoin. Parmi les réalisations du gouvernement Couillard dans ce domaine, on compte également le plan d’action  interministériel en itinérance. Malgré le fait que le Parti libéral présente la justice et l’inclusion sociale comme deux de leurs principales valeurs, ils ont été critiqués pour une loi sur l’interculturalisme proposée suite à leur défaite en 2018. Selon certains Québécois, cette loi se rapprocherait trop des « tendances xénophobes » de la CAQ.

 

Économie et finances publiques

Entre 2017 et 2018, lorsqu’il était au pouvoir, le PLQ a massivement investi dans le système de santé (772M$), dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement supérieur ainsi que dans le développement économique des régions.

 

Parti Québécois 

 

Environnement

Le plan d’action du PQ en matière d’environnement propose des changements à apporter dans 7 catégories: les transports, la gouvernance, l’aménagement du territoire, l’économie, l’industrie, les bâtiments et les hydrocarbures. Parmi leurs propositions, on compte des mesures favorisant le déblocage des routes et le télétravail, la stimulation des entreprises vertes, etc.

 

Souveraineté

Depuis ses débuts, le PQ se présente comme un parti souverainiste. Selon eux, afin de mener le Québec à son plein potentiel, il serait nécessaire que celui-ci obtienne l’indépendance et devienne la République du Québec. Ce parti fait aussi preuve d’un grand attachement à la langue française et propose d’étendre davantage la quantité d’entreprises touchée par la loi 101.

 

Immigration

Le Parti québécois désire assurer la francisation de tous les nouveaux immigrants et refuser leur admission prolongée dans la province si ceux-ci ne maîtrisent pas suffisamment la langue. Ces mesures visant à protéger un Québec francophone sont aujourd’hui source de controverse, car certains les perçoivent comme discriminatoires. Malgré cela, le PQ propose la mise en place de services garantissant de meilleures chances d’intégration pour les futurs immigrants, comme l’envoi de CV anonymes empêchant la discrimination ainsi que la reconnaissance de diplômes étrangers.

 

Santé

L’amélioration du système de santé québécois est un enjeu important pour le PQ: lors de la dernière campagne électorale, le parti s’engageait à financer le soutien médical à domicile et à améliorer les conditions de vie des résidents des CHSLD. L’augmentation de l’autonomie des professionnels de la santé et l’amélioration de l’accessibilité aux soins infirmiers figurent également parmi les mesures proposées. 


 

Québec solidaire

 

Environnement

Dans leur bilan de session parlementaire, QS jugeait que le Québec était « prêt pour une relance verte et solidaire ». D’ici 2030, la co-porte-parole Mme Massé affirme que la province devra réduire ses émissions de GES de 45%. Pour y arriver, Québec Solidaire propose l’abandon du projet GNL et du troisième lien et une importante diminution de l’usage du pétrole. Ils ont également l’intention d’imposer des mesures fiscales plus sévères aux entreprises afin d’assurer une baisse de l’émission de GES et une meilleure redistribution de la richesse.

 

Souveraineté

En tant que parti souverainiste, Québec solidaire veut s’assurer de garder la conversation sur l’indépendance du Québec en vie. Une tournée effectuée en 2017 visait à informer les intéressé.e.s sur ce sujet et à faire avancer ce grand projet.

Économie

Avec les répercussions de la pandémie sur l’économie québécoise, Québec solidaire veut concentrer son énergie sur les petites entreprises et les travailleurs agricoles. Mme Massé a également souligné l’importance de pouvoir garantir des soins de santé gratuits aux personnes sans papiers ou dans le besoin. Elle propose aussi un plus grand investissement dans les services publics et juge que la protection des Québécois par leur gouvernement est nécessaire pour bien relancer l’économie.

 

Éducation

Suite à la rentrée scolaire en pleine pandémie, QS a changé son plan d’action afin de proposer des solutions accommodant les élèves en difficulté lors de la situation actuelle. Pour y arriver, ils encouragent le gouvernement actuel à mettre en place des mesures facilitant le rattrapage scolaire. Ce parti promet également de mettre plus d’énergie sur l’atténuation de la pénurie de main-d’oeuvre dans le milieu de l’éducation et désire mettre les dettes étudiantes en suspensions jusqu’à nouvel ordre afin de protéger la jeunesse québécoise.

 

Parti vert du Québec

 

Environnement

Le Parti vert croit qu’un service de transport en commun gratuit et plus efficace ferait une énorme différence dans l’émission totale de GES au Québec. Leur objectif final dans ce domaine serait de réduire de 50% les émissions causées par les moyens de transport et de diminuer la congestion routière. Il a également pour but d’abolir l’usage de combustibles fossiles pour le chauffage des immeubles, adopter des réglementations pour combattre l’obsolescence programmée, mettre et place une politique contre l’étalement urbain, etc. PVQ croit que ces mesures permettront au Québec d’atteindre l’objectif fixé par l’accord de Paris, soit l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050.

 

Justice sociale

Le Parti vert défend l’autodétermination des peuples autochtones et croit que ceux-ci devraient être capables de refuser des projets qui prennent place sur leur territoire et avoir un plus grand contrôle des services sociaux dans leur communauté. Le PVQ soutient également que la loi sur les Indiens de 1876 devrait être renversée en raison de son caractère colonialiste. Dans leur programme de 2018, il proposait également une variété de changement assurant l’égalité des genres et la protection des personnes LGBTQ+.

 

Santé

Le Parti vert s’oppose à la privatisation des soins de santé et croit que les populations vivant loin des grands centres devraient tout de même avoir rapidement accès à ces services. En ce qui concerne les personnels des hôpitaux, ce parti a l’intention de mettre fin à certaines primes reçues par les médecins et d’améliorer les conditions de travail et le salaire des infirmiers et des infirmières.